Amperel

Comment réconcilier ses poules et son potager ?

En général, les poules et un potager ne vont pas bien ensemble. Pourtant, comme la surface des jardins est de plus en plus petite et qu’élever soi-même ses poules est tendance, il va falloir trouver une solution pour pouvoir profiter des deux. Il existe des astuces très efficaces pour y parvenir.

Utiliser les poules pour nettoyer le potager

Lorsque la période hivernale arrive, il est temps de nettoyer la terre pour prévoir de nouvelles plantations par la suite. Lâcher les poules dans le poulailler sera une bonne idée car elles vont se nourrir des limaces et des insectes. La terre sera donc prête à être utilisée. Elles vont également gratter les mauvaises herbes donc le potager n’aura plus qu’à être ratissé.

L’avantage d’avoir des poules dans son potager en hiver est également de profiter des fientes comme engrais naturel. L’emplacement choisi pour le potager va disposer de terreau parfait pour accueillir des plantations de fruits et de légumes.

Limiter le nombre de poules

S’il n’est pas possible de séparer le poulailler du potager, il faudra se limiter à seulement deux ou trois poules. Elles feront alors moins de dégâts dans le potager. Les poules naines peuvent être un très bon choix car leurs déplacements seront limités. La Poule-Soie est une espèce relativement calme qui peut parfaitement trouver sa place près d’un potager.

Grillager le poulailler

Pour éviter que les poules ne s’envolent jusqu’au potager, il est possible de grillager l’espace destiné aux animaux. Il faudra entourer complètement l’enclos et prévoir une hauteur de 1 mètre 60 pour éviter de les voir les poules s’envoler vers le potager.  Une porte d’accès permettra de contrôler les allées et les venues.

Créer un poulailler mobile

Un tracteur à poules est une excellente façon de protéger son potager. S’il est disponible dans le commerce, il est également possible d’en fabriquer un. Il faudra calculer la superficie idéale du poulailler puis créer une structure en bois sur laquelle sera fixé du grillage en hauteur. L’enclos peut même être complètement fermé. La partie cabane à poules sera reliée directement avec un sol qui peut se déplacer facilement. Il ne restera plus qu’à fixer des roues sur l’ensemble pour pouvoir déplacer ce poulailler à chaque besoin.

Ce tracteur à poules permet de contrôler l’activité des poules. Elles pourront picorer une partie du potager pour préparer la terre à de nouveaux légumes. Par contre, le reste du potager sera complètement protégé. L’importance de l’emplacement dans le jardin est ainsi bien comprise avec ce système.

Protéger le potager

Une autre astuce pour concilier potager et poulailler est de créer des parcelles surélevées avant de planter ses légumes. Les poules qui ne savent pas voler ne pourront donc pas y accéder. Pour plus de sérénité, il sera même possible de poser un grillage au-dessus pour protéger les plantations.

Les zones les plus fragiles peuvent aussi être entourées de grillage afin d’éviter que les poules ne viennent y picorer. Les nouveaux semis mais aussi les jeunes salades ou les espères délicates seront alors concernés.

Certains particuliers construisent un dôme qui recouvrent l’ensemble des plantations. Très pratique, il évite toute intrusion des poules. En laissant une porte accessible, il est possible de profiter de ses récoltes et d’accueillir un poulailler sans aucun problème. Il faudra simplement trouver un plan pour réaliser ce dôme. A déposer sur des piliers en bois installés dans le potager, il reste relativement facile à placer.

Contrôler l’activité des poules

Pour s’assurer qu’elles ne détruisent pas le travail fait dans le potager, le propriétaire des poules pourront les lâcher qu’à certains moments. Lorsque le potager ne risque rien, comme en hiver, elles seront libres de se déplacer en toute liberté.

Lorsqu’elles sont en liberté, elles devront être surveillés pour s’assurer qu’elles ne sen prennent pas au potager. Cette attitude évite beaucoup de dégâts. Elles seront replacées dans leur enclos grillagé.